Le Kent House

L’hôtel Kent House a été aménagé dans l’ancienne résidence Haldimand, se trouvant près du sommet de la chute Montmorency, du côté ouest.

La page Wikipédia consacrée à la chute Montmorency donne de nombreuses information des plus intéressantes sur le Kent House.

On y apprend, d’abord, que c’est le gouverneur Haldimand qui a fait construire, en 1780, la villa qui deviendra plus tard le Kent House. Après le retour de ce dernier en Angleterre, le prince Edward (et duc de Kent), en séjour au Canada, a occupé la villa entre 1791 et 1794. Peter Patterson, un riche homme d’affaires de Beauport, a ensuite acquis la demeure.

Dans son livre publié à l’occasion du cinquantenaire de ville Montmorency, M. Georges Bhérer mentionne que, de janvier 1918 à 1919, le gouvernement fédéral a réquisitionné l’hôtel Kent House pour y accueillir les blessés de guerre. C’était alors la fin de la Première Guerre mondiale.

Par la suite, l’ordre des Dominicain acquiert la villa en 1954,pour en faire une maison de retraite. En 1975, le Gouvernement du Québec l’achète et l’utilise d’abord comme établissement hôtelier pour les personnes du troisième âge. Par la suite, la gestion de l’ensemble du domaine sera confiée à la Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec). L’endroit s’appelle maintenant Parc de la Chute-Montmorency et c’est un site important site touristique  de la région de Québec. Quant à l’ancien hôtel Kent House, il est maintenant connu comme le Manoir Montmorency.


Une étiquette de bagage


Belle étiquette de bagage, de grand format, en usage vers 1930 à l'hôtel Kent House.

Belle étiquette de bagage, de grand format, en usage vers 1930 à l’hôtel Kent House.


Des publicités dans le Quebec Chronicle-Telegraph


Cette page de livre présente des publicités pour le Kent House parues dans le Quebec Chronicle-Telegraph. On y apprend notamment que l'établissement, appartenant à la Quebec Railway and Power Company, a ouvert ses portes en tant qu'hôtel « de première classe », le 17 décembre 1901. Y sont également mentionnées, plusieurs activités pouvant être pratiquées sur place, en hiver : la danse, la raquette, la glissade, le patinage. Les visiteurs pouvaient aussi observer la horde de bisons appartenant à la Holt Renfrew & Co's.

© Bytown Railway Society, Ottawa & M. J. R. Thomas Grumley.

Cette page de livre présente des publicités pour le Kent House parues dans le Quebec Chronicle-Telegraph. On y apprend notamment que l’établissement, appartenant à la Quebec Railway and Power Company, a ouvert ses portes en tant qu’hôtel « de première classe », le 17 décembre 1901 et que le gérant était alors monsieur J. W. Baker. Y sont également mentionnées, plusieurs activités pouvant être pratiquées sur place, en hiver : la danse, la raquette, la glissade, le patinage. Les visiteurs pouvaient aussi observer la horde de bisons appartenant à la Holt Renfrew & Co’s. C’étaient sans doute les premiers animaux du fameux zoo aménagé plus tard sur le site.

Par ailleurs, deux des publicités révèlent que, dans les années 1920, l’hôtel n’était en activité que pendant la saison estivale.

La page illustrée ici provient du livre Quebec Railway Light & Power Company, Montmorency Division, présenté ailleurs sur ce site. Détail supplémentaire intéressant apparaissant dans le livre : en 1901 il en coûtait 30¢ pour prendre, aller-retour, le funiculaire reliant le bas et le haut de la falaise.

Dans le même livre, se trouve une photographie du funiculaire. Il est également intéressant de découvrir un entrefilet paru dans le Quebec Chronicle-Telegraph rapportant que, le 23 septembre 1922, la chute apparaissait complètement à sec. D'après le texte, ce phénomène se produisait alors à l'occasion. Mais aujourd'hui cela n'arrive plus, peut-être à cause de la présence de barrages, en amont, sur la rivière Montmorency.

© Bytown Railway Society, Ottawa & M. J. R. Thomas Grumley.

Dans le même livre, se trouve une photographie du funiculaire. Il est également intéressant de découvrir un entrefilet paru dans le Quebec Chronicle-Telegraph rapportant que, le 23 septembre 1922, la chute apparaissait complètement à sec. D’après le texte, ce phénomène se produisait alors à l’occasion. Mais aujourd’hui cela n’arrive plus, peut-être à cause de la présence de barrages, en amont, sur la rivière Montmorency.


D’autres publicités


Publicité pour l'hôtel Kent House, à la chute Montmorency, publiée vers 1935 par la Quebec Railway, Light & Power Company. On y apprend que le site était alors accessible aussi bien par autobus que par tramway (que les gens appelaient le petit train de Sainte-Anne).

Publicité pour l’hôtel Kent House, à la chute Montmorency, publiée vers 1935 par la Quebec Railway, Light & Power Company. On y apprend que le site était alors accessible aussi bien par autobus que par tramway (que les gens appelaient le petit train de Sainte-Anne).


Carnet publicitaire de 16 pages, en anglais, publié vers 1930-1940 par The Quebec News Syndicate, pour l'office municipal du tourisme (Municipal Tourist Bureau). Il s'y trouve de la publicité pour plusieurs restaurants de Québec et des environs.

Carnet publicitaire de 16 pages, en anglais, publié vers 1930-1940 par The Quebec News Syndicate, pour l’office municipal du tourisme (Municipal Tourist Bureau). Plusieurs restaurants de Québec et des environs y ont fait paraître des annonces publicitaires.

À l'endos du carnet, se trouve une publicité de l'hôtel Kent House. De plus, il y est fait mention de certaines des activités proposées par l'établissement : tennis, équitation, natation et golf.

À l’endos du carnet, se trouve une publicité de l’hôtel Kent House. De plus, il y est fait mention de certaines des activités estivales proposées par l’établissement : tennis, équitation, natation et golf.


Une carte des tarifs


Une carte publicitaire, de format carte-postale, affichant les tarifs du Kent House et des activités, autour de 1930-1940. L'autre face est illustrée d'une photo de la façade de l'hôtel. Une carte publicitaire, de format carte-postale, affichant les tarifs du Kent House et des activités, autour de 1930-1940. L'autre face est illustrée d'une photo de la façade de l'hôtel.

Une carte publicitaire, de format carte-postale, affichant les tarifs du Kent House et des activités, autour de 1930-1940. L’autre face est illustrée d’une photo de la façade de l’hôtel.


Des cartons d’allumettes


Carton d'allumettes faisant la promotion de l'hôtel Kent House, à Courville, près de la chute Montmorency.    Carton d'allumettes faisant la promotion de l'hôtel Kent House, à Courville, près de la chute Montmorency.    Carton d'allumettes faisant la promotion de l'hôtel Kent House, à Courville, près de la chute Montmorency.    Carton d'allumettes faisant la promotion du Manoir Montmorency, à Courville.

Trois couvercles de cartons d’allumettes, témoins de l’évolution du Kent House-Manoir Montmorency au fil des années. Le premier montre l’hôtel Kent House, vraisemblablement dans les années 1930 ou 1940. L’endos du couvercle révèle l’intéressante information que l’hôtel était alors géré par la Shawinigan Hotels Corporation Limited.

Le second carton, à peu près de la même époque, nous apprend qu’il existait une « Cheerio Room » au Kent House. Un blason avec fleur de lys française et lion britannique porte la devise in omnia paratus (prêt en tout).

Le troisième couvercle, distribué au cours des années 2010, mentionne que le Manoir Montmorency est dorénavant sous la direction de la Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec).


De la vaisselle de l’hôtel Kent House


Chute Montmorency vaisselle : crémier de service sans doute utilisé à l'hôtel Kent House dans les années 1910-1920.

Crémier de service sans doute utilisé à l’hôtel Kent House dans les années 1910-1920.


Chute Montmorency vaisselle : chandelier en usage à l'hôtel Kent House dans les années 1910-1920.

Moutardier en usage à l’hôtel Kent House dans les années 1910-1920.


Chute Montmorency vaisselle : petit plat ovale d'usage courant en très bonne condition. Il a été fabriqué par John Maddock & Sons Ltd., en Angleterre, vers les années 1920-1930.

Petit plat ovale d’usage courant en très bonne condition. Il a été fabriqué par John Maddock & Sons Ltd., en Angleterre, vers les années 1920-1930.


Chute Montmorency vaisselle : assiette à pain de l'hôtel Kent House, fabriquée en Angleterre par Grindley Hotel Ware, autour de 1920-1925.

Assiette à pain de l’hôtel Kent House, fabriquée en Angleterre par Grindley Hotel Ware, autour de 1920-1925.


Des cendriers


Cendrier manufacturé par John Maddock & Sons Ltd., en usage à l'hôtel Kent House vers 1910-1930.

Cendrier manufacturé par John Maddock & Sons Ltd., en usage à l'hôtel Kent House vers 1910-1930.

Cendrier manufacturé par John Maddock & Sons Ltd., en usage à l’hôtel Kent House vers 1910-1930.


Cendrier de l'hôtel Kent House, fabriqué dans les années 1940 par la Canuck Pottery, Ltd. de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Cette entreprise a débuté ses activités en 1938, en tant que subdivision de la Foley Pottery (Canada). Cendrier de l'hôtel Kent House, fabriqué dans les années 1940 par la Canuck Pottery, Ltd. de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Cette entreprise a débuté ses activités en 1938, en tant que subdivision de la Foley Pottery (Canada). Cendrier de l'hôtel Kent House, fabriqué dans les années 1940 par la Canuck Pottery, Ltd. de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Cette entreprise a débuté ses activités en 1938, en tant que subdivision de la Foley Pottery (Canada).

Cendrier de l’hôtel Kent House, fabriqué dans les années 1940 par la Canuck Pottery, Ltd. de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Cette entreprise a débuté ses activités en 1938, en tant que subdivision de la Foley Pottery (Canada). Une intervention dans un forum du site Poterie et céramique du Québec trace un bref et intéressant aperçu des activités de cette entreprise au Canada.


Des cartes postales


Des cartes postales S. J. Hayward

Autour de 1920-1930, S. J. Hayward, de Montréal, a édité une série de cartes postales illustrant l’hôtel Kent House et les environs.


Cette carte postale de S. J. Hayward, publiée autour de 1920-1930, montre la façade du Kent House. On remarque notamment une auto de l'époque, les colonnes inclinées soutenant la citerne derrière l'hôtel, ainsi que la fontaine, devant celui-ci.

Cette carte postale de S. J. Hayward, autour de 1920-1930, montrant la façade du Kent House. On remarque notamment une auto de l’époque, les colonnes inclinées soutenant le château d’eau derrière l’hôtel, ainsi que la fontaine, devant celui-ci.


Carte postale Hayward où l'on voit l'allée menant au Kent House, vers 1925.

Carte postale Hayward où l’on voit l’allée menant au Kent House, vers 1930.


La même allée que sur la carte précédente, c'est-à-dire entre le Kent House et l'entrée du parc, à la jonction du boulevard des Chutes et de l'avenue Royale. Cette fois-ci la photographie est prise en sens inverse, donc à partir de l'hôtel.

La même allée que sur la carte précédente, c’est-à-dire entre le Kent House et l’entrée du parc, à la jonction du boulevard des Chutes et de l’avenue Royale. Cette fois-ci, la photographie la montre en sens inverse, donc à partir de l’hôtel.

L'endos de la carte postale montre qu'elle a été postée de Saint-Louis-de-Courville le 13 juillet 1934.

L’endos de la carte postale montre qu’elle a été postée de Saint-Louis-de-Courville le 13 juillet 1934.


Une autre carte postale Hayward montrant, cette fois-ci la façade du Kent House, vue de diagonale. C'était encore une fois dans les années 1930.

Une autre carte postale Hayward montrant, cette fois-ci la façade du Kent House, vue de diagonale.


L'hôtel Kent House et son jardin en façade sur une carte postale Hayward.

L’hôtel Kent House et son jardin en façade, sur une carte postale Hayward.


Le Kent House vu du haut de la falaise de l'autre côté de la rivière et de la chute Montmorency.

Le Kent House vu du haut de la falaise de l’autre côté de la rivière et de la chute Montmorency.


Le coin sud-est du Kent House.

Le coin sud-est du Kent House.


Des touristes sur la véranda inférieure, en façade du Kent House.

Des touristes sur la véranda inférieure, en façade du Kent House.


La terrasse supérieure du Kent House, probablement au coin sud-est du bâtiment.

La terrasse supérieure du Kent House, probablement au coin sud-est du bâtiment.


Une autre vue de la terrasse supérieure du Kent House montrant la section servant de « salle à manger ». Située du côté est, c'est-à-dire du côté de la chute.

Une autre vue de la terrasse supérieure du Kent House montrant la section servant de « salle à manger ». Située du côté est, c’est-à-dire du côté de la chute.


Un cadran solaire devant l'hôtel Kent House, vers 1930.

Un cadran solaire devant l’hôtel Kent House, vers 1930.


Des cartes postales Associated Screen News

Autour de 1920-1930, Associated Screen News Limited, de Montréal, a publié une série de cartes postales illustrant l’hôtel Kent House et les environs.


Carte postale Associated Screen News Limited, publiée vers 1920-1930, montrant la façade de l'hôtel Kent House.

Carte postale Associated Screen News Limited montrant la façade de l’hôtel Kent House, vers 1920-1930.

Détail de cette carte postale où l'on peut notamment voir, en portant attention, le cadran solaire illustré un peu plus haut sur une autre carte postale. Il se trouve juste derrière la fontaine, un peu à gauche.

Détail de cette carte postale où l’on peut notamment voir, en portant attention, le cadran solaire, illustré sur une autre carte postale, un peu plus haut dans la page. Il se trouve juste derrière la fontaine, un peu à gauche.


Le portique de l'hôtel Kent House. Les touristes semblent bien profiter de la quiétude de l'endroit...

Le portique de l’hôtel Kent House. Les touristes semblent bien profiter de la quiétude de l’endroit…


Une carte postale Associated Screen News Limited, publiée vers 1920-1930, montrant une plaque de bronze commémorative placée sur un mur de l'hôtel Kent House. Elle rappelait la présence, en ces lieux, du gouverneur général du Canada, de 1778 à 1786, ainsi que du duc de Kent, entre 1791 et 1794. Ce dernier a laissé son nom au site, pour une longue période.

Une carte postale Associated Screen News Limited, publiée vers 1920-1930, montrant une plaque de bronze commémorative placée sur un mur de l’hôtel Kent House. Elle rappelait la présence, en ces lieux, du gouverneur général du Canada, de 1778 à 1786, ainsi que du duc de Kent, entre 1791 et 1794. Ce dernier a laissé son nom au site, pour une longue période.


La salle « Montmorency Club » de l'hôtel Kent House, sur une carte postale Associated Screen News Limited, datant des années 1930.

La salle « Montmorency Club » de l’hôtel Kent House, sur une carte postale Associated Screen News Limited, datant des années 1930.


Carte postale des années 1930, où l'on voit l'escalier original du Kent House. On constate qu'il était alors étroit et sinueux.

Carte postale des années 1930, où l’on voit l’escalier original du Kent House. On constate qu’il était alors étroit et sinueux.


La chapelle anglicane St. Mary’s, à travers le feuillage, sur le site de l'hôtel Kent House, vers 1930.

La chapelle anglicane St. Mary’s, à travers le feuillage, sur le site de l’hôtel Kent House, vers 1930.


Un poteau indiquant la distance séparant le Kent House de quelques villes ou régions.

Un poteau indiquant la distance séparant le Kent House de quelques villes ou régions.


Nouvelle version de la carte précédente, sur laquelle la branche indiquant la direction de Berlin pointe maintenant vers le bas (peut-être voulait-on signifier vers l'enfer ?). Il faut dire que la Seconde Guerre mondiale avait alors débuté près d'un an plus tôt.

Nouvelle version de la carte précédente, sur laquelle la branche indiquant la direction de Berlin pointe maintenant vers le bas (peut-être voulait-on signifier vers l’enfer ?). Il faut dire que la Seconde Guerre mondiale avait alors débuté près d’un an plus tôt.

Le cachet postal à l'endos de la carte confirme qu'elle a été postée de Sainte-Anne-de-Beaupré en 1940, soit au cours de la Seconde Guerre mondiale

Le cachet postal à l’endos de la carte confirme qu’elle a été postée de Sainte-Anne-de-Beaupré en 1940, soit au cours de la Seconde Guerre mondiale


D’autres cartes postales à propos du Kent House

Carte postale de J. P. Garneau montrant la glissoire devant le Kent House, vers 1900.

Carte postale de J. P. Garneau montrant la glissoire devant le Kent House, vers 1900.

Carte postale de J. P. Garneau montrant la glissoire devant le Kent House, vers 1900.Carte postale de J. P. Garneau montrant la glissoire devant le Kent House, vers 1900. L'endos de la carte est non divisé, ce qui permet de la dater vers 1900-1905.

L’endos de la carte est non divisé, ce qui permet de la dater vers 1900-1905.


L'Illustrated Post Card Co. reprend ici, vers 1910, la même photographie que celle sur la carte précédente, montrant la glissoire devant l'hôtel Kent House. Elle est maintenant joliment coloriée.

L’Illustrated Post  Card Co. reprend ici, vers 1910, la même photographie que celle sur la carte précédente, mais cette fois-ci joliment coloriée. Elle montre elle aussi la glissoire devant l’hôtel Kent House.


Une vue prise du balcon de l'hôtel Kent sur une carte produite vers 1905 par les éditeurs Pruneau & Kirouac, de Québec. On y voit notamment le kiosque qui se trouvait en haut de l'arête de la falaise, du côté est. Le fleuve Saint-Laurent et l'île d'Orléans sont également visibles, en arrière-plan.

Une vue prise du balcon de l’hôtel Kent sur une carte produite vers 1905 par les éditeurs Pruneau & Kirouac, de Québec. On y voit notamment le kiosque qui se trouvait en haut de l’arête de la falaise, du côté est. Le fleuve Saint-Laurent et l’île d’Orléans sont également visibles, en arrière-plan.


L'hôtel Kent, à Beauport, sur une carte postale de Pruneau & Kirouac postée en 1907.

L’hôtel Kent, à Beauport, sur une carte postale de Pruneau & Kirouac postée en 1907.


Une carte postale en couleurs illustrée d'un portrait du duc de Kent, qui a donné son nom à la villa, où il a habité entre 1791 et 1794. De même que, par la suite, à l'hôtel.

Une carte postale en couleurs, datant vraisemblablement des années 1930 ou 1940 et illustrée d’un portrait du duc de Kent, qui a donné son nom à la villa, où il a habité entre 1791 et 1794. De même que, par la suite, à l’hôtel.


L'endos de la carte, qui révèle notamment que le duc de Kent, quatrième fils du roi Georges III, n'était pas très estimé de son père. Ce dernier l'a, en pratique, exilé au Canada.

L’endos de la carte, révélant notamment que le duc de Kent, quatrième fils du roi Georges III, n’était pas très estimé de son père. Ce dernier l’aurait, en pratique, exilé au Canada.


Une carte postale du même éditeur et de la même époque que la précédente (vraisemblablement les années 1930 ou 1940). C'était au moment où l'hôtel Kent House était sous la gestion du Cascade Inn de Shawinigan. L'illustration situe les deux hôtels sur une carte.

Une carte postale du même éditeur et de la même époque que la précédente (vraisemblablement les années 1930 ou 1940). Le Cascade Inn de Shawinigan gérait alors l’hôtel Kent House. L’illustration situe les deux hôtels sur une carte routière.


L'endos de la carte qui vante les atouts du Cascade Inn et du Kent House.

L’endos de la carte qui vante les atouts du Cascade Inn et du Kent House.