Des stéréogrammes et des CDV


Cette page présente des stéréogrammes et des cartes de visite (CDV) de la chute Montmorency et des environs.


Des cartes de visite (CDV)


Une carte de visite datant de 1856, puisqu'on y aperçoit le pont qui s'est effondré le 30 avril de cette année-là, quelques jours seulement après son inauguration, et causant la mort de trois personnes. Cependant, cette CDV a été créée à partir d'un dessin, puisqu'elle montre une scène hivernale.

Une carte de visite datant de 1856, puisqu’on y aperçoit le pont qui s’est effondré le 30 avril de cette année-là, quelques jours seulement après son inauguration, causant la mort de trois personnes. Cependant, cette CDV a certainement été créée à partir d’un dessin, puisqu’elle montre une scène hivernale de la chute Montmorency.

Pour un site donnant plus d’infos sur ce pont, cliquer ici.

Endos de la carte illustrée ci-avant, avec tampon du studio de photographie Ellison & Co., 39 St. John Street, Quebec. Par ailleurs, une note manuscrite suit: «Falls of Montmorency / in Winter / Cone formed / C. E.». C. E. signifiait à l'époque Canada East, nom qui désignait l'actuelle province de Québec.

Endos de la CDV illustrée ci-avant, avec tampon du studio de photographie Ellison & Co., 39 St. John Street, Quebec. Par ailleurs, une note manuscrite suit: «Falls of Montmorency / in Winter / Cone formed / C. E.». C. E. signifiait à l’époque Canada East, nom qui désignait l’actuelle province de Québec.


Carte de visite montrant la rivière Montmorency, juste avant la chute. On y aperçoit, en arrière-plan, les piliers de la rive ouest du pont qui s'est effondré en 1856. Par ailleurs, la rivière est asséchée au moment de la prise de la photo. On remplissait peut-être alors le bassin de la centrale électrique construite un peu plus en amont, sur la rivière.

Carte de visite montrant la rivière Montmorency, juste avant la chute. On y aperçoit, en arrière-plan, les piliers de la rive ouest du pont qui s’est effondré en 1856. Par ailleurs, la rivière est asséchée au moment de la prise de la photo. On remplissait peut-être alors le bassin de la centrale électrique construite un peu plus en amont, sur la rivière.

L'endos de la CDV nous apprend qu'elle a été produite par Archambault & MaCorkindale, 62½ rue et faubourg Saint-Jean, à Québec. De plus, on y trouve une inscription manuscrite : « View on the Montmorency River ».

L’endos de la CDV nous apprend qu’elle a été produite par Archambault & MaCorkindale, 62½ rue et faubourg Saint-Jean, à Québec. De plus, on y trouve une inscription manuscrite : « View on the Montmorency River ».


Carte de visite montrant une calèche arrêtée devant le « Montmorenci Cottage », où l'on pouvait trouver des « Indian Curiosities », selon la pancarte au-dessus de la porte. Ce bâtiment se trouvait probablement près du pont sur la rivière Montmorency, à peu de distance derrière le Kent House.

Carte de visite montrant une calèche arrêtée devant le « Montmorenci Cottage », où l’on pouvait trouver des « Indian Curiosities », selon la pancarte au-dessus de la porte. Ce bâtiment se trouvait probablement près du pont sur la rivière Montmorency, à peu de distance derrière le Kent House.

Inscription « Caleche at Montmorency » à l'endos de la CDV. On y voit également un tampon vert du photographe Notman avec la mention « Photographer to the Queen » en demi-cercle.

Inscription « Caleche at Montmorency » à l’endos de la CDV. On y voit également un tampon vert du photographe Notman avec la mention « Photographer to the Queen » en demi-cercle.


Des stéréogrammes


Des bâtiments près de la chute, sur des stéréogrammes

Un stéréogramme illustré d'une photo semblable à celle d'une CDV présentée plus haut. Une calèche est stationnée devant le « Montmorenci Cottage », près de la chute Montmorency.

Un stéréogramme illustré d’une photo semblable à celle d’une CDV présentée plus haut. Une calèche est stationnée devant le « Montmorenci Cottage », près de la chute Montmorency.


L'arrière du stéréogramme présente les rives de la rivière Montmorency, à l'époque, comme un endroit plutôt sauvage.

L’arrière du stéréogramme présente les rives de la rivière Montmorency comme un endroit plutôt sauvage, à l’époque.


L'hôtel Bureau et le pont sur la rivière Montmorency sur un stéréogramme de L. P. Vallée datant d'autour de 1880.

L’hôtel Bureau et le pont sur la rivière Montmorency sur un stéréogramme du célèbre photographe L. P. Vallée, datant d’autour de 1880.


La rivière Montmorency sur des stéréogrammes

Stéréogramme d’un photographe non identifié (la source du document croit cependant qu’il peut s’agir de William England). On y voit la rivière Montmorency et le pont qui l’enjambe. On remarque que le niveau de l’eau est très bas. Donc, c’était peut-être avant la construction du barrage sur l’arête de la chute. Par conséquent, la photographie daterait peut-être des années 1860. À noter également la présence de trois personnes au coin inférieur droit.


Un canotier solitaire dans un coin ombragé de la rivière Montmorency, un peu en aval de la chute. Il s'agit d'un stéréogramme de la Keystone View Company.

Un canotier solitaire dans un coin ombragé de la rivière Montmorency, un peu en aval de la chute. Il s’agit d’un stéréogramme de la Keystone View Company.

Le texte à l'endos du stéréogramme présente ce coin de la rivière Montmorency de façon quelque peu poétique.

Le texte à l’endos du stéréogramme présente ce coin de la rivière Montmorency de façon quelque peu poétique. On y apprend également que les anciens appelaient la chute Montmorency « La Vache », en associant l’écume de l’eau à du lait.


Sur la route de Montmorency (stéréogrammes)

Quelque part sur la route entre Québec et la chute Montmorency, vers 1880, sur un stéréogramme de L. P.Vallée.

Quelque part sur la route entre Québec et la chute Montmorency, vers 1880, sur un stéréogramme de L. P.Vallée.


Des maisons de Beauport, sur la route vers Montmorency, vers 1880. Stéréogramme de Underwood & Underwood.

Des maisons de Beauport, sur la route vers Montmorency, vers 1880. Stéréogramme de Underwood & Underwood.

L'endos du stéréogramme fait mention de la bataille de Montmorency, en juillet 1759.

L’endos du stéréogramme fait mention de la bataille de Montmorency, en juillet 1759.


La chute Montmorency sur des stéréogrammes

Stéréogramme de J. G. Parks « Montmorency Falls near Quebec ». On y voit le haut de la chute Montmorency, côté ouest. On note la présence de petits bâtiments, d'escaliers ainsi que d'une promenade.

Stéréogramme de J. G. Parks « Montmorency Falls near Quebec » datant probablement d’autour de 1870. On y voit le haut de la chute Montmorency, côté ouest. On note la présence de petits bâtiments, d’escaliers ainsi que d’une promenade.


Stéréogramme de L. P. Vallée, présentant des photos prises du haut de la falaise, côté est. On y voit un poste d'observation et un escalier du même côté ainsi qu'un autre observatoire, paraissant tout petit, en face. Une note manuscrite au verso indique que c'était en août 1883.

Stéréogramme de L. P. Vallée, présentant des photos prises du haut de la falaise, côté est. On y voit un poste d’observation et un escalier du même côté ainsi qu’un autre observatoire, paraissant tout petit, en face. Une note manuscrite au verso indique que c’était en août 1883.


Stéréogramme des Kilburn Brothers (no 370) montrant la chute Montmorency vers 1870. On y remarque un poste d'observation et un escalier de part et d'autre de la chute.

Stéréogramme des Kilburn Brothers (no 370) montrant la chute Montmorency vers 1870. On y voit un poste d’observation et un escalier de part et d’autre de la chute. L’abréviation « C. E. » dans la légende est pour « Canada East ».


Un stéréogramme des Kilburn Brothers (no 371) montrant la chute Montmorency vers 1870. On y remarque une grosse roche sur l'arête de la chute, qui n'est plus visible aujourd'hui.

Un stéréogramme des Kilburn Brothers (no 371) montrant la chute Montmorency vers 1870. On y remarque une grosse roche sur l’arête de la chute, qui n’est plus visible aujourd’hui.


La chute Montmorency vers 1870 sur un stéréogramme, probablement des Kilburn Brothers.

La chute Montmorency vers 1870, sur un stéréogramme, probablement des Kilburn Brothers.


La chute Montmorency vers 1880 sur un stéréogramme de L. P. Vallée.

La chute Montmorency vers 1880 sur un stéréogramme de L. P. Vallée.


La chute Montmorency en hiver et son « pain de sucre », vers 1870, sur un stéréogramme de Notman.

La chute Montmorency en hiver et son « pain de sucre », vers 1870, sur un stéréogramme de Notman.


Les marches naturelles sur des stéréogrammes

Datant des années 1880, un stéréogramme du célèbre photographe L. P. Vallée, montrant les fameuses «marches naturelles» de la rivière Montmorency, avant qu'elles soient inondées au moment de la construction d'un barrage électrique.

Datant des années 1880, un stéréogramme de L. P. Vallée, montrant les fameuses « marches naturelles » de la rivière Montmorency, avant qu’elles soient inondées au moment de la construction d’un barrage électrique.


Une portion des marches naturelles de la rivière Montmorency sur un stéréogramme des Kilburn Brothers, vers 1880.

Une portion des marches naturelles de la rivière Montmorency sur un stéréogramme des Kilburn Brothers (no 368), vers 1870.


Un stéréogramme de la American Scenery Company montrant une section des marches naturelles peu souvent illustrée. Cette photo a été prise avant que cet endroit soit inondé lors de l'inauguration d'un barrage, en aval sur la rivière Montmorency.

Un stéréogramme de la American Scenery Company montrant une section des marches naturelles peu souvent illustrée. Cette photo a été prise avant que cet endroit soit inondé lors de l’inauguration d’un barrage, en aval sur la rivière Montmorency.


Sites à proximité de la chute Montmorency sur des stéréogrammes

Un champ de pâturage à proximité de la chute Montmorency, en amont de la chute, sur un stéréogramme de la Keystone View Company. Cet endroit se trouve sur le territoire de l'actuelle municipalité de Boischatel.

Un champ de pâturage à proximité de la chute Montmorency, en amont de la chute, sur un stéréogramme de la Keystone View Company. Cet endroit se trouve sur le territoire de l’actuelle municipalité de Boischatel.

La description de l'endroit, à l'endos du stéréogramme, présente un texte plutôt poétique. Il semble que le rédacteur de la Keystone Views Company pour les stéréogrammes avait une âme de poète.

La description de l’endroit, à l’endos du stéréogramme, présente un texte plutôt poétique. Il semble que le rédacteur de la Keystone Views Company pour les stéréogrammes avait une âme de poète.