Des gravures

Depuis longtemps, et jusqu’à l’arrivée de la photographie, de nombreuses gravures ont été réalisées avec pour sujet la chute Montmorency ou les environs. Quelques-unes de ces gravures sont présentées ici. Un dessin figure aussi dans cette page.

Un dessin


Dessin à l'encre, exécuté par un artiste non identifié. Fait à partir du haut de la falaise, côté est, et montrant les abords de la chute du côté opposé. Appartenait auparavant à la collection Alexander Raydon.

Dessin à l’encre, d’un artiste non identifié. Fait à partir du haut de la falaise, côté est, et montrant les abords de la chute du côté opposé. Appartenait auparavant à la collection Alexander Raydon.


Des gravures miniatures


Gravure miniature « Falls of Montmorency - Quebec in the distance » montrant la chute Montmorency et son anse, ainsi que la ville de Québec, au loin. On remarque également la présence de quelques voiliers, un dans l'anse et les autres sur le fleuve Saint-Laurent.

Gravure miniature « Falls of Montmorency – Quebec in the distance » montrant la chute Montmorency et son anse, ainsi que la ville de Québec, au loin. On remarque également la présence de quelques voiliers, un dans l’anse et les autres sur le fleuve Saint-Laurent.


Gravure miniature « Falls of Montmorency in Winter » montrant la chute Montmorency dans une gangue de glace (on peut croire qu'il fait alors très froid). On remarque qu'il y a un double pain de sucre. On peut également plusieurs traîneaux ainsi que de nombreux glisseurs.

Gravure miniature « Falls of Montmorency in Winter » montrant la chute Montmorency dans une gangue de glace (on peut croire qu’il fait alors très froid). On remarque qu’il y a un double pain de sucre. On peut également voir plusieurs traîneaux ainsi que de nombreux glisseurs.


Des gravures


La chasse à l'aigle au pied de la chute Montmorency. Gravure petit format intitulée Death of the Eagle (La mort de l'aigle), tirée de Sporting Magazine, 1843.

La chasse à l’aigle au pied de la chute Montmorency. Gravure intitulée Death of the Eagle (La mort de l’aigle), tirée de Sporting Magazine, 1843.


Pique-nique à la chute chute Montmorency. Une magnifique gravure datant de 1833: The Falls of of Montmorency, (Quebec in Distance) par C. Hunt, d'après un desssin de James Patterson Cockburn.

Pique-nique à la chute chute Montmorency. Une magnifique gravure datant de 1833: The Falls of of Montmorency, (Quebec in Distance) par C. Hunt, d’après un dessin de James Patterson Cockburn. On note, en haut de la chute, la présence du moulin à farine.


Gravure de Charles Magnus, datant des années 1850, et imprimée sur du papier à lettre. Elle a ceci de particulier qu'on peut y voir le pont qui a été érigé en 1856.

Gravure de Charles Magnus, datant des années 1850, et imprimée sur du papier à lettre. Elle a ceci de particulier qu’on peut y voir le pont qui a été érigé en 1856. Pour consulter un site donnant plus d’infos à propos de ce pont, cliquer ici.


Des chasseurs près des marches naturelles, représentés sur une superbe gravure en noir et blanc de W. H. Bartlett, d'après un dessin de F. W. Topham, publié par Geo. Virtue (26, Ivy Lane, Londres) en 1841.

Des chasseurs près des marches naturelles, sur une superbe gravure en noir et blanc de W. H. Bartlett. D’après un dessin de F. W. Topham, publié par Geo. Virtue (26, Ivy Lane, Londres) en 1841.


Une gravure en couleurs de W. H. Bartlett, réalisée en 1842. Elle représente le premier pont sur la rivière Montmorency. En effet, auparavant on traversait en barque, ou à gué, quelques kilomètres plus haut.

Une gravure en couleurs de W. H. Bartlett, réalisée en 1842. Elle représente le premier pont sur la rivière Montmorency. Auparavant on traversait en barque, ou à gué, quelques kilomètres plus haut.


Une autre magnifique gravure en couleurs de W. H. Bartlett, réalisée au cours des années 1840. Elle montre l'anse s'étendant au pied de la chute. Par ailleurs, on remarque, en haut à droite, plusieurs voiliers voguant, à quelque distance, sur le fleuve Saint-Laurent.

Une autre magnifique gravure en couleurs de W. H. Bartlett, datant des années 1840. Elle montre notamment l’anse s’étendant au pied de la chute. Par ailleurs, on remarque, en haut à droite, plusieurs voiliers voguant, à quelque distance, sur le fleuve Saint-Laurent.


Le Sault de Montmorency, une gravure extraite de La Nouvelle-France d´Eugène Guénin. Dessin de Paul Huet, d'après un croquis de M. Deville.

Le Sault de Montmorency, une gravure extraite de La Nouvelle-France d´Eugène Guénin. Dessin de Paul Huet, d’après un croquis de M. Deville.


Des gravures tirées de magazines


Un équilibriste (un nommé Hardy) à la chute Montmorency, le dimanche 28 juin 1903. Gravure titrée Au Canada / Le roi des marcheurs aériens au Saut-Montmorency, publiée en quatrième de couverture du Supplément littéraire illustré du dimanche du journal Le Petit Parisien. Quinzième année, N° 753. Dimanche 12 juillet 1903.

Un équilibriste (un nommé Hardy) à la chute Montmorency, le dimanche 28 juin 1903. Gravure ayant pour titre Au Canada / Le roi des marcheurs aériens au Saut-Montmorency. Elle a été publiée en quatrième de couverture du Supplément littéraire illustré du dimanche du journal Le Petit Parisien, quinzième année, N° 753, le 12 juillet 1903.


Gravure tirée d'une publication datant probablement de la fin des années 1850 et montrant la chute vue de l'est, avec Beauport et Québec au loin.

Gravure montrant la chute vue de l’est, avec Beauport et Québec au loin. Tirée d’une publication datant probablement de la fin des années 1850.


Traîneaux à chevaux au pied de la chute en hiver. On y constate que l'endroit était, déjà à l'époque, prisé par les notables de Québec. Gravure Fall of Montmorenci in Winter par George Heriot, 1804. De plus, on remarque l'absence des piliers du pont suspendu (qui n'a été construit, et s'est affaissé, que 50 ans plus tard). Tirée de Travels through the Canadas, […], de Richard Phillips. Graveur: F.C. Lewis.

Gravure Fall of Montmorenci in Winter par George Heriot, en 1804, tirée de Travels through the Canadas, […], de Richard Phillips. Graveur: F.C. Lewis. On y voit des traîneaux à chevaux au pied de la chute, en hiver. Par ailleurs, on peut constater que, déjà à l’époque, l’endroit était prisé par les notables de Québec. On remarque l’absence des piliers du pont suspendu (qui n’a été construit, et s’est effondré, que 50 ans plus tard).


Une gravure témoignant de la popularité ancienne du site de la chute Montmorency pour se divertir en hiver. On voit notamment le fameux «pain de sucre», sur lequel les gens allaient déjà glisser en «traîne sauvage». Gravure Frozen Cone of Montmorenci Falls par C. Graham. Tirée du Harper's New monthly Magazine, numéro 391, Volume LVIII, décembre 1878 à mai 1879.

Une autre illustration témoignant de la popularité ancienne du site de la chute Montmorency pour se divertir en hiver. On voit notamment le fameux «pain de sucre», sur lequel les gens allaient déjà glisser en «traîne sauvage». Gravure Frozen Cone of Montmorenci Falls par C. Graham. Tirée du Harper’s New monthly Magazine, numéro 391, Volume LVIII, décembre 1878 à mai 1879.